• Rose-thé &  gris-souris

    Les préventes - vous commandez aujourd'hui, vous recevrez pour la sortie officielle - sont ouvertes !

    17 CHF (environ 14,15 Euros) au lieu de 20 CHF (hors frais d'envoi).

    Ca se passe à la boutique des Roses Bleues


    Pour les habitants de la Réunion qui veulent limiter les frais d'envoi : l'éditrice organise un envoi groupé que je réceptionnerai début octobre, contactez-moi par mail (macadaniel[at]gmail.com) si cela vous intéresse.


    Pour ceux qui préfèrent acheter en librairie (et donc attendre la sortie officielle du 15 octobre 2012) : la distribution est assurée en Suisse et en très bonne voie pour la France métropolitaine.

     

    Je saute partout ! :-)


  • J'aime !

    La couverture de "Rose-thé et gris-souris"


    Illustratrice : Maïlis Guy (Maïwenn)

    Infographiste : Jo Ann von Haff (Jotä Desk)

     

    La sortie est prévue le 15 octobre, des préventes seront organisées très bientôt.


  • Hier, toute émue, j'ai signé mon premier contrat d'édition pour un roman.  Gertrude et Dégage, jeune comptable et chien errant, vont très bientôt conter leurs déboires et leurs espoirs aux lecteurs des Editions Les Roses Bleues.

     

    Rose-thé et gris-souris


    "Elle, c’est Gertrude. Y a pas idée d’avoir un tel nom et ça lui pose problème depuis la maternelle. Il y a peu, elle a décidé, qu’en fait, c’était pas son vrai nom. Elle a décidé que son vrai nom, c’était Cunégonde. Elle a un humour particulier, Gertrude.
    [...]
    Lui, c'est Dégage. C’est un chien bien élevé, alors quand on l'appelle, il obéit : il va planquer sa gale dans les cartons sous l'auvent. Il y a encore l'odeur de ses colocataires. Mais à peine désormais. Parce que les humains ont arrosé l'endroit avec leurs produits détergents mais aussi parce que tous les vieux cartons ont disparu avec la meute."


    Rose-thé et gris-souris est l'histoire d'une jeune femme blessée par la vie qui, grâce à l'optimisme tenace d'un chien en quête d'amour, finit par accepter de s'ouvrir à son entourage.

    Bouleversants de tendresse l'air de ne pas y toucher, les personnages uniques et attachants de Gertrude et du chien Dégage ne laisseront personne indifférent.


    Editions Les Roses Bleues, collection Indigo


    Un grand merci à Amélie, Anthony Boulanger, Maelig Duval et Xavier, mes bêta-lecteurs de la première heure. Grâce à vous, cette novella , de chrysalide, est devenue papillon.

    Un grand merci à Delphine Khiloffer, Nathalie Salvi, Pénélope Chester et Silvie Philippard de Foix, de leurs retours de lecture. Vos encouragements ont beaucoup contribué à alléger mes recherches et mes attentes d'un éditeur.


  • Appel d'air 2

    Collection Les Trois Souhaits, Editions ActuSF

    Comment des écrivains peuvent-ils s'inscrire dans une campagne électorale, ou plus généralement, dans un rendez-vous sociétal et citoyen ?
    Voici un recueil de textes écrits dans l'urgence, de factures et de genres très diversifiés, (nouvelles de science-fiction, poèmes, chroniques), d'auteurs de notoriété et d'expérience différentes, les uns reconnus, voire internationalement connus, les autres qui commencent à publier. Tous ont répondu à l'Appel d'air, qui proposait d'écrire sur les enjeux de la présidentielle et d'une alternance souhaitée.
    [...]

    Couverture appel d'air 2


    Anthologistes : Jérôme Vincent, Alain Damasio, Antoine Berce

    Au sommaire :
    Pierre PELOT, Christophe NICOLAS, Claude ECKEN, Charlotte BOUSQUET, Lucie CHENU, Timothée REY, LI-CAM, Patrice LAJOYE, Marie-Catherine DANIEL, Ketty STEWARD, Tristan FELIX, Antoine BERCE, Pierre LE PILLOUëR, Jean BOJKO, Michel CHANTREIN, Murièle CAMAC, Edith AZAM, Yannick TORLINI, KOKOSCHKA, Jacques DEMARCQ, Alain HELISSEN, George BORMAND, Albane GELLé, Françoise BIGER, Jean-Marc COUVE, André GACHE, Théophile DE GIRAUD, PALMAL2, Xavier LE FLOCH, Cathy GARCIA, Werner LAMBERSY



    Le collectif est téléchargeable gratuitement à cette adresse :
    http://www.editions-actusf.fr/anthologie/appel-d-air-2


  • Chants de Totems

    Editions Argemmios

    Couv Chants de Totems L’oiseau-tonnerre traverse le ciel. Sous ses ailes déployées chantent les ultimes totems.

    Une anthologie dirigée par : 

    Nathalie Dau et Hélène Pedot


    Auteurs

     Marie Barthelet
    Armand Cabasson
    Jean-Michel Calvez
    Nicolas Cluzeau
    Sophie Dabat
    Marie-Catherine Daniel
    Franck Ferric
    Jacques Fuentealba
    Carole Grangier
    Denis Labbé
    Aurore Perrault
    Pierre-Alexandre Sicart
    Vanessa Terral

     

    Illustration de couverture : Fabien Fernandez

    ISBN : 978-2-919049-05-9 – ISSN : 2100-4293 Prix public : 20 €

     

    Triple totem (extraits)

      La forêt palpitait comme le coeur du grand Bison. Dilatation, tambour, compression, tambour, dilatation compression, tambour tambour.
    Le corps entier d’ÉkiOkoué résonnait.
    Les feuillages des bouleaux et les buissons de ronces battaient comme les ailes du Grand-duc. Voilé flou net, voilé flou net, tambour. Tambour, crécelle, tambour.
    Les yeux d’ÉkiOkoué ne cillaient pas.
    Le vent du Grand-duc pénétrait son nez et sa bouche au rythme du Bison. Il l’emplissait du miel et du fiel du Saumon. Inspiration sucrée, expiration amère, doux astringent, doux astringent, chaud frais.
    Tambour crécelle flûte, tambour flûte crécelle. Dilatation flou sucré, compression net amer.
    Tambour.

    ***

    ÉkiOkoué demeura longtemps sans bouger. Elle ne voulait pas ouvrir les yeux tant que les larmes qui menaçaient ne seraient pas ravalées. Elle respira dans son ventre, longuement. Sa pensée étudia son corps par l’intérieur. Ses mains, posées sur ses genoux, avaient froid. La chaleur envoyée par son esprit les réchauffa. Ses orteils coincés sous ses cuisses depuis la veille étaient gourds. Les remuer demanda un effort de volonté, mais rompre l’immobilité provoqua un doux fourmillement de toute sa peau. Une sensation agréable. Assez pour tester son visage : elle souleva les paupières… et ses yeux ne débordèrent pas.
    Et le monde autour d’elle était comme l’ancien monde, bien qu’il ne fît aucun doute qu’il était neuf aussi.

    [...]

    Non, elle ne viendrait pas seule à bout du cadeau du Bison. Impossible de découper et désosser une telle carcasse avec son couteau au silex ébréché. Impossible de faire cuire, rôtir, sécher toute cette viande. Impossible de protéger, jour et nuit, toute cette nourriture. Le renard reviendrait. Ou pire.

    Ce fut pire.
     

    [...]

    Le regard de la défunte se désembruma. Le Monde apparut net et fixe, comme celui des vivants. Elle était allongée sur une couche de fourrures dans une hutte en cuir de bison – un tipi, devina-t-elle. La personne près du feu était une femme, jeune, le visage ovale, paisible. Un bandeau de peau écailleuse et irisée lui ceignait le front.
    La sans-nom avait senti le Bison, elle voyait le Saumon, elle chercha le Grand-duc.

    [...]





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique