• Parution : "Café, olives et rhumatismes" dans Borderline n°17

    Quelques textes 

     

    Borderline n°17 est sorti ! 

    Son thème : Humour et Fantastique

     

     

     

    Café, olives et rhumatismes (début)

     

      « Diling ! » fit la pièce refusée en rebondissant dans le réceptacle pour la monnaie.
      — Merde ! fit madame Perraut, c’est pas le jour !
      Grimaçant sous l’effort, elle se pencha pour récupérer l’euro. Son front heurta la vitre bombée du distributeur. Sous le choc, le bras gauche desserra son étreinte sur le sac de courses, l’épaule osseuse laissa échapper les anses : le cabas chut brutalement dans le creux du coude.
      « Cric ! » fit le dos de la vieille quelque part au-dessus de l’omoplate.
      — Ouille ! souffla madame Perraut en baissant les deux bras.
       Les provisions s’écrasèrent par terre.
      En un vain réflexe consolateur, la main droite tenta de rejoindre la nouvelle douleur. Mais bien sûr, l’arthrite exigea son dû et les doigts noueux échouèrent sur la poitrine (dernier vestige plus ou moins moelleux du vieux corps).
      Madame Perraut contempla d’un oeil torve et catarrheux ses commissions répandues au sol.
      Le bocal d’olives dénoyautées n’avait pas résisté au choc. Du moins, cela expliquait l’odeur âcre de saumure et dédramatisait la horde de machins flous aux allures de cafards qui s’échappait du sac en direction des poireaux. Le dernier Paris-Match avait, lui, atterri sous le distributeur.
      — Le médecin a bien dit que le café n’est pas bon pour moi, maugréa madame Perraut.
      — Comment aurait-il pu savoir ? s’étonna une petite voix juste derrière l’ancêtre.
      Elle sursauta.
      « Décric ! » fit le dos de la vieille quelque part au-dessus de l’omoplate.
      Une vague de soulagement parcourut l’échine torturée. Soupir de satisfaction.

    [...]

    « PARUTION : Il était 7 foisEn ligne : C(h)œur de citoyens - blog d'auteurs, illustrateurs,... »

    Tags Tags : , , , ,